mandoline newgrass

Pour échanger des licks, des grilles et autres astuces de jeu
Avatar du membre
Dominique FOSSE
Messages : 1735
Enregistré le : dim. 25 mars 2007, 08:18
Localisation : 100 % CH'TI

mandoline newgrass

Messagepar Dominique FOSSE » lun. 04 janv. 2010, 13:46

Quelqu'un serait-il capable d'expliquer (ça ne peut être que partiellement) ce qui différencie le jeu de mandoline newgrass du jeu bluegrass classique (je sais il y a autant de styles que de mandolinistes - mais il y a quand même des points communs à une majorité de musiciens)). Au niveau rythmique les choses sont assez audibles mais il y a peut-être des précisions techniques à apporter. Il y a certainement des choses à dire sur les gammes.

NB: J'entends newgrass en tant que bluegrass influencé par le rock (alors que l'influence du jazz est pour moi essentiellement lié à la new acoustic). Les mandolinistes emblématiques du newgrass sont donc Sam Bush, Drew Emmitt, Taylor Amerdring (Northern Lights), Matt Flinner (pour ce qu'il a fait avec Sugarbeat), Kyle Wood (Crucial Smith), Bill Griffin (Cache Valley Drifters)

Avatar du membre
flatpickdude
Messages : 379
Enregistré le : jeu. 01 févr. 2007, 12:48
Localisation : Paris
Contact :

Re: mandoline newgrass

Messagepar flatpickdude » lun. 04 janv. 2010, 19:27

Dominique FOSSE a écrit :Quelqu'un serait-il capable d'expliquer (ça ne peut être que partiellement) ce qui différencie le jeu de mandoline newgrass du jeu bluegrass classique


Je ne suis pas mandoliniste mais j'aime bien les écouter alors comme la question est difficile et qu'une réponse partielle peut t'intéresser...

en vrac j'ai les idées comme ça, des contradictions, à lever ou pas, etc... et il faudrait remettre de l'ordre :

- les jeunes bluegrasseux des années soixantes se sont amusés à jouer autre choses que du bluegrass, + rock... par exemple le disque Beatle Country...
- le newgrass, dans sa terminologie, c'est Newgrass Revival donc Sam Bush à la mandoline.
- techniquement (et c'est ta question...) Sam Bush a vraiment inventé le role de batteur à la mandoline.
- pas que rock chez newgrass revival : on a souvent entendu du reggae, et des longs morecaux celtico-quelque-chose.
- James Field qui a joué sur Beatle Country n'aime pas le newgrass mais je l'ai vu scotché à un concert de Sam Bush qui est un vrai bon joueur de bluegrass....va comprendre...
- avant le newgrass, les musiciens de bluegrass ont aussi eu des tentatives et des réussites pour faire autres choses que du bluegrass : cf Jim & Jesse et Chuck Berry ou la caisse claire chez Bill Monroe pour rattraper les ventes d'Elvis ?!? ....mais c'est pas du newgrass.
- Tony Rice a essayé sans beaucoup de succès de lancer le spacegrass. à propos, vous savez pourquoi il n'y a pas de banjo dans startrek ? :D
- Finalement Newgrass Revival c'était plutot une attitude rock qu'une reprise de musique rock...je veux dire qu'avant la mandoline le newgrass chez Sam Bush c'est le balancement de sa chevelure, le fait d'être plugger, de courir partout sur la scène, de ne pas porter un chapeau de cowboy.
- le newgrass c'est jouer stting en top of the world avec un Em ? :D venir au rock au gamme pentatonic et oublier le blues...d'ailleurs dans Newgrass, y a plus le mot "blues"...ahahahah faut allez voir un psy. :D
- le newgrass c'est une invention marketing américaine pour attaquer le marché français qui n'aime pas les cowboys :D
Cordialement,
Flatpickdude.

Avatar du membre
RésoMan
Site Admin
Messages : 1894
Enregistré le : ven. 19 janv. 2007, 23:31
Localisation : Paris 12°
Contact :

Messagepar RésoMan » lun. 04 janv. 2010, 21:13

Excellente contribution ! Quelle érudition !

Col.ResoMan :D

JeePee
Messages : 1924
Enregistré le : ven. 02 févr. 2007, 11:40

Messagepar JeePee » lun. 04 janv. 2010, 22:35

Le newgrass (et, comme par hasard, c'est encore un mandoliniste qui "l'invente", de même que ce fut un mandoliniste qui inventa le bluegrass, et un autre, le Dawg...) représente pour moi la crise d'adolescence du bluegrass: on se démarque des règles du père (Bill Monroe), on s'émancipe et on joue des trucs de jeunes: le rock (le jazz-rock? l'emploi de gammes bebop est récurrent chez Sam Bush même dans du trad), le reggae, on change les rythmes, on met du volume en amplifiant, c'est tout le band qui joue de la batterie (et pas seulement la mandoline qui joue essentiellement le rôle de la caisse claire, la basse joue la grosse caisse, la guitare est très cymbales...). On n'est plus trop blues (ce vieux machin! il est intéressant de comparer le White freight liner blues original avec la version de NGR) on est "soul" ce qui est beaucoup plus "dans le vent"... tout est bon pourvu qu'on dévie (tiens tiens...). Si on conserve les thèmes de folk, de trad , d'old time, on les joue avec beaucoup plus de pèche, à la mode rock'n roll ou country (et donc des harmonies plus riches, avec plus d'accords, et des accords à 4 sons à la mode texane) et on n'hésite pas à emprunter aux anglais ce qu'ils ont de meilleur... aussi à Bob Dylan, Jerry Lee Lewis...

Je crois me souvenir avoir lu quelque part (dans Back-up ? ou dans Guitare magazine? ) qu'inviter NGR à Toulouse était le bon plan pour attirer un public jeune au festival.

L'histoire ne dit pas combien cette crise d'adolescence va durer (a duré ?)... à mon avis, elle se termine avec Chris Thyle qui reprend pas mal d'idées du newgrass mais les développe et les murit (tout en revenant à des gammes plus "classiques") pour en faire autre chose, quelque chose qui est encore en devenir.

Avatar du membre
Dominique FOSSE
Messages : 1735
Enregistré le : dim. 25 mars 2007, 08:18
Localisation : 100 % CH'TI

Messagepar Dominique FOSSE » mar. 05 janv. 2010, 19:14

Merci à FPD et JP pour leurs réponses qui me laissent néanmoins sur ma faim. Je ne souhaitais pas qu'on m'explique ce qu'est le newgrass. En fait, je cherche des infos pour compléter un travail sur les rapports entre rock et bluegrass commencé depuis très longtemps et que je ne sais pas comment finir. Beaucoup trop long pour un article dans le Cri du Coyote. Pas non plus de quoi en faire un bouquin. A titre indicatif, pour FPD, j'ai notamment 2 pages sur Berry Pickin'In The Country de Jim & Jesse et Beatle Country des Charles Valley Boys.

Ma demande est plus technique. Je perçois des différences techniques pour le banjo et la basse mais je ne comprends rien en mandoline. Je pense qu'il y a une différence dans les gammes utilisées. Jee Pee me donne d'ailleurs qq indications. Est-il possible d'aller plus loin (quelles gammes? quels accords à 4 notes?) Je suis aussi preneur sur le même sujet pour la guitare, le fiddle et le dobro mais je pense qu'il y a peu à dire sur ces 2 derniers instruments.

Avatar du membre
grassmatinee
Messages : 4914
Enregistré le : jeu. 18 janv. 2007, 23:08
Localisation : Ain
Contact :

Messagepar grassmatinee » mar. 05 janv. 2010, 19:50

Contribution (humble, parce que je ne connais rien en langage musical ou solfège, harmonie, etc) :
Pour moi aussi, "le" Newgrass", c'est New Grass Revival. Le reste, c'est peut-être des "jam-bands", ce qui veut dire quelque chose, et a un rapport avec les pratiques des divers musiciens de Newgrass Revival.
Pour la mando, ce qui m'a marqué le plus, dès la première écoute (1974, pour dire que c'est pas tout neuf), c'est
1) la façon différente de marquer la rythmique. Je laisse aux personnes compétentes le soin d'expliquer techniquement, mais en gros, contrairement au bluegrass trad, dans lequel la mando marque uniquement le contretemps, il y a dans Newgrass première époque des ruptures et une dramatisation de certaines progressions d'accord, joués (forts!)sur le temps fort.
2) la conception de soli beaucoup plus longs que dans le trad, et assez similaires à ceux des guitar heroes, avec une montée en puissance elle aussi dramatisée (With Care From Someone ou Lonesome Fiddle Blues par exemple).
3) les grilles elle-mêmes (on sort très vite du 1 4 5 trad).
4) Sam Bush développera à l'extrême (c'est sa signature!) les effets percussifs rythmiques.
Voilà ce qui me vient à l'esprit là tout de suite.

J'ajouterai, mais je crois que quelqu'un l'a déjà dit, que si vous ne trouvez pas de blues (?), il y a une injection massive, y compris dans les vocaux dès l'arrivée de John Cowan, de soul et de R&B (le Rythm'and Blues, pas le truc d'aujourd'hui!).

Pour finir, sur la "Bush TV" (je vous redonne le lien), Sam, interrogé sur les débuts de NGR, raconte "l'audition" de John Cowan, et comment, impressionnés par sa basse et son jeu (ça c'est un vrai pro, se disaient-ils), ils l'acceptent dans le groupe. John demande alors s'il peut chanter une chanson. Sam se rengorge et lui dit qu'il peut, mais que c'est lui LE chanteur lead. Bon, bref, après la fin de la chanson, Sam lui dit qu'il était le chanteur lead et que maintenant ça sera John...
8)
En bleu, il suffit de cliquer, c'est hypertexte...
BLUEGRASS DELUXE ®
WONDERGRASS

JeePee
Messages : 1924
Enregistré le : ven. 02 févr. 2007, 11:40

Messagepar JeePee » mar. 05 janv. 2010, 23:51

Aller plus loin dans les précisions?
Je veux bien essayer, mais c'est assez difficile. Quand je parle de crise d'adolescence, c'est pour illustrer que tout part dans tous les sens: pratiquement aucun album ne ressemble à aucun autre, chacun est une nouvelle tentative d'autre chose.

chez Sam Bush:

1. Utilisation de "doubles notes" mais, contrairement aux autres, c'est à l'octave qu'il double note (can't stop now est un exemple)
2. Utilisation du mode myxolydien sur les accords majeurs même du degré I ou IV: dans ce mode, la septième est mineure (si bémol en tonalité de do) et non majeure (si) comme dans le mode ionien, ce qui autorise une harmonisation en I7 et IV7 au lieu de IMaj7 (ou I6) et IVMaj7 (ou IV6). En réalité, dans des trucs comme White Freight Liner blues, il va jouer d'abord une mesure IV, puis une mesure IV7, puis une mesure I, puis une mesure I7 et ainsi de suite...
Ex en mi:
-----------------------------------------------------------
----------------------------------0---2---4---5---4---2-- etc...
---2---4---6---4---2---4---6----------------------------
-----------------------------------------------------------
En développant encore plus loin, il va quelques fois utiliser une combinaison des modes ioniens et myxolydiens en jouant dans la même gamme, la 7e mineure et la 7e majeure, (donc si bémol et si en tonalité de do), ce qui revient à utiliser une gamme bebop dominante (huit notes !) qui est intéressante car, sur un accord à quatre sons comme le sont ses I7, IV7 et V7..., il peut monter et descendre sa gamme en croches en ayant toujours une note de l'accord sur le temps et une note étrangère à l'accord sur le demi temps sans être obligé de recourir à des sauts de notes comme on doit le faire avec les gammes à sept notes. Ce procédé donne beaucoup plus de fluidité et d'unité dans la mélodie, surtout lorsque l'on monte et descend les gammes comme il le fait.

3. Il va utiliser également des accords plus "funky": puisqu'il ajoute une 7 mineure à beaucoup d'accords majeurs (et que ça "sonne juste" par l'utilisation du mode myxolydien ou de la gamme bebop dominante) il va traiter son accord X7 comme si c'était un accord de dominante (alors que, d'une manière fonctionnelle, ce n'en est pas un) et jouer X9.

4. Il utilise quelque fois la tierce mineure au demi temps avant la tierce majeure dans un accord majeur. Ce qui revient à faire usage d'une gamme dorienne bebop: 1 - 2 - b3 - 3 - 4 - 5 - 6 - b7 - 1. On remarque une nouvelle fois, la présence de la 7è mineure.
Phrasé type sur un accord de sol:

---3---1------------------------------------------
------------5---3---2-------3---1---2------------
-------------------------5----------------5-------
--------------------------------------------------

On peut encore chercher plus loin, en particulier dans toutes les influences latino que j'ai (beaucoup) moins analysées.
Je pense, en résumé, que l'usage du mode myxolydien (mode du Vè degré) est à la base de beaucoup de choses dans le jeu de Sam Bush, et qu'il a ouvert la porte aux gammes bebop qui, grâce à leurs huit notes permettent un jeu beaucoup plus fluide dans les improvisations.

J'espère avoir mieux répondu à ta question.
Modifié en dernier par JeePee le mer. 06 janv. 2010, 00:19, modifié 4 fois.

JeePee
Messages : 1924
Enregistré le : ven. 02 févr. 2007, 11:40

Messagepar JeePee » mer. 06 janv. 2010, 00:08

PierreO a écrit :
JeePee a écrit :", de même que ce fut un mandoliniste qui inventa le bluegrass, .


NON.


Tu me permettras de ne m'en tenir qu'à la version officielle, cette espèce de rumeur parvenue jusqu'à nous, selon laquelle un certain Bill Monroe, mandoliniste de son état, est le père du bluegrass... sinon, ma théorie du newgrass, crise d'adolescence, serait caduque... :lol:

Avatar du membre
Dominique FOSSE
Messages : 1735
Enregistré le : dim. 25 mars 2007, 08:18
Localisation : 100 % CH'TI

Messagepar Dominique FOSSE » mer. 06 janv. 2010, 09:51

Grand merci Jee Pee, je ne comprends pas tout du premier coup mais c'est exactement le genre d'info que je recherche et, de toutes façons, ta conclusion synthétique me sera bien utile.

Peux-tu expliquer comment on double note à l'octave (en frettant une seule corde de chaque double corde?)

Avatar du membre
RésoMan
Site Admin
Messages : 1894
Enregistré le : ven. 19 janv. 2007, 23:31
Localisation : Paris 12°
Contact :

Messagepar RésoMan » mer. 06 janv. 2010, 10:38

PierreO a écrit :Pour faire simple je n'ai pas parlé de l'apport de Curtis Burch, mais je ne néglige pas, bien au contraire.


Curtis Burch - Dct.Dobro - est à mon sens le dobroïste qui a le plus dévié du style trad. Il a un jeu et bluesy et jazzy avec des accords marqués et tirés qui offrent une syncope qui soutient particulièrement bien le jeu de la mandoline. Il faut le relier aussi à la tendance plus mélodique de Mike Aulridge - The Alien - qui joue plus en gamme.

Fin de l'aparté New Grass et Dobro.

Merci PierreO.

Col.ResoMan

Avatar du membre
grassmatinee
Messages : 4914
Enregistré le : jeu. 18 janv. 2007, 23:08
Localisation : Ain
Contact :

Messagepar grassmatinee » mer. 06 janv. 2010, 12:26

Mike Auldridge, "The Alien" ???
"Mister Clean", oui!
8)
En bleu, il suffit de cliquer, c'est hypertexte...
BLUEGRASS DELUXE ®
WONDERGRASS

Avatar du membre
grassmatinee
Messages : 4914
Enregistré le : jeu. 18 janv. 2007, 23:08
Localisation : Ain
Contact :

Messagepar grassmatinee » mer. 06 janv. 2010, 12:30

Dominique FOSSE a écrit :Peux-tu expliquer comment on double note à l'octave (en frettant une seule corde de chaque double corde?)

ça, je peux! Non (ce dont tu parles s'appelle "split string" et est utilisé surtout par Jesse Mc Reynolds, et pas à l'octave). Sam joue les deux notes à l'octave sur deux paires de cordes adjacentes, avec un écart de 5 cases.
8)
En bleu, il suffit de cliquer, c'est hypertexte...
BLUEGRASS DELUXE ®
WONDERGRASS

JeePee
Messages : 1924
Enregistré le : ven. 02 févr. 2007, 11:40

Messagepar JeePee » mer. 06 janv. 2010, 18:47

Oui, pile poil comme Mat dit.

Je voudrais être clair: quand j'ai entendu Sam Bush jouer la première fois (c'était le disque Live à Toulouse) j'ai fait "Waouw ! "
J'ai essayé de comprendre ce qu'il faisait. Je t'ai donné ma réponse personnelle, c'est ce que j'ai trouvé en analysant, mais à aucun moment, je n'ai comparé avec ce qui se faisait avant. Mais à la simple écoute, je pense qu'il a été le premier à le faire... mais il a toujours dit que "lorsqu'il ne trouve pas ce qu'il doit faire, il va voir chez Jethro Burns... c'est peut-être là qu'il a trouvé ses gammes ???

Je puis me tromper, j'ai déjà été envoyé, aujourd'hui, au coin noir avec le bonnet d'âne pour le cours d'histoire du bluegrass, j'espère qu'on ne m'y renverra pas pour le cours d'harmonie... :lol:

Avatar du membre
grassmatinee
Messages : 4914
Enregistré le : jeu. 18 janv. 2007, 23:08
Localisation : Ain
Contact :

Messagepar grassmatinee » mer. 06 janv. 2010, 20:07

J'ajoute à ce que dit Jeepee le fait qu'on dit souvent de Sam que c'est avant tout un "fiddler" et que sa technique est inspirée du jeu de violon, ou bien que son jeu est rock, mais peu savent et perçoivent à quel point il est (aussi, surtout?) un disciple de Jethro Burns. En attendant un épisode de la BushTV où il nous renseignera là-dessus, le dernier opus, consacré (pour la 2ème fois) à sa discothèque, était centré sur "Cream"...
Si vous aussi aviez fait le lien Bush/Clapton...
En bleu, il suffit de cliquer, c'est hypertexte...
BLUEGRASS DELUXE ®
WONDERGRASS

Mathilde
Messages : 444
Enregistré le : lun. 05 nov. 2007, 19:18
Localisation : Loiret

Messagepar Mathilde » mer. 06 janv. 2010, 22:24

A la question "Avec quel musicien aimeriez-vous jammer ? Il faut choisir quelqu'un avec lequel vous ne l'avez jamais fait encore."
Sam Bush répond :" Eric Clapton."