COMMENT se SONORISER en CONCERT .....

Discussions sur les instruments et les accessoires de musique

Modérateur : Modérateur

Avatar du membre
mandotof
Messages : 1071
Enregistré le : jeu. 01 févr. 2007, 21:03
Localisation : ile de france
Contact :

COMMENT se SONORISER en CONCERT .....

Messagepar mandotof » sam. 25 juin 2011, 11:36

Voila un sujet vaste ... ou tout le monde à pu avoir des déboires diverses dans son expérience passée.
Je vous propose un "tour" pour proposer un "menu" minimum qui permettrait à tout un chacun de valider à ceux qui n'en n'ont pas eu encore l'usage ou très peu, de trouver la matière pour ne pas se faire "avoir" par un mauvais matériel ou sonorisateur ou les deux ?
Est-ce possible DANS TOUS LES CAS ?
la régle de base : ne pas invoquer une marque dans le details (comme on le voit trop souvent sur les choix des individus) mais à titre exemple, et plutot un truc du style ", pour la guitare, le moins pire en son+larsen+retour+budjet c'est ........ cette formule.
Pour exemple à la mando :
Micro de type Shertler+pédale perso d'equalisation+RETOUR individuel
ou
Micro sur pied (quel type) et retour classique de la sono
(avantages, inconvénients, budget ?)
Dans le 1er cas : gestion du son par le musicien
Dans le second; gestion du son par le sonorisateur
Expérience passée, résultats
Et peut-etre ainsi, s'il se dégage un tronc commun TRES FORT, on pourra le faire suivre dans le journal ....(c'est pas sur qu'on y arrive)
bises à tous
Mandoliniste tranquille respectant les limitations

12bars
Messages : 82
Enregistré le : mar. 01 mars 2011, 16:10
Localisation : PARIS

Messagepar 12bars » lun. 27 juin 2011, 12:52

allez je me lance sur un seul point que je connaisse à peu près : sonorisez mon propre quintet dans le quel je joue de la basse, de la guitare acoustique du violon et un peu de mandoline

composition du groupe
2 guitaristes électriues dont un chanteur
1 guitariste acoustique chanteur qui joue aussi un peu de banjo
1 harmoniciste
et votre serviteur qui joue et règle tant bien que mal la sono

1) Pour moi le moinsmauvais sytème d'amplification diffusion: un système compact qui sonorise "sans retour" le système d'amplification et de diffusion est placé derrière les musiciens (environ 1,5m) ce qui fait que chacun entend le son de la sono u peu comme s'il était dans la salle. Pour moi ce système me facilite la vie en raccorurcissant les délais d'instalaltion démontage, en diminuant le nombre d'éléments à connecter et donc le nombre de câbles et en supprimant les retours que j'ai toujours eu un mal de chien à bien régler. La partie haute du spectre est diffusée par une grand nombre de petits haut parleurs ( (diamètre 5 à 6cm) les graves sont confiés à une paire de caissons amplifiés empilés l'un sur l'autre.

2) la console : un console analogique de bonne marque , donc qui ne souffle pas trop, 16 pistes avec entrées lignes et XLR pour chaque piste, 4 correcteurs de tonalité par piste aigu, haut médium, bas médium et grave
une réverbe intégrée à la console ou extérieure (la mienne est d'une marque connue pour ses effets et est intégrreée à la console)

3) les guitares électriques : en direct dans les amplis à lampe (40 à 50 W suffisent largement pour la taille des salles dans lesquelles nous jouons. Les guitaristes utilisent des pédales d'effet

4) les chanteurs : l'un utilise un micro HF l'autre un micro dynamique très connu de tous les chanteurs et qui a la particularité d'avoir une bosse dans les médiums qui rend la voix chaleureuse. Ils sont branchés en direct dans la console en XLR

5)Les instruments acoustiques : tous ont un capteur intégré (rosace ou chevalent) Ce capeur est soit envoyé dans un système HF branché en XLR dans la console soit câblé sur une DI (boite de direct téléalimentée par la console ) Un jack entre l'instrument et lla DI puis un câble XLR entre la DI et la console. En raison de la très grande diversité de son délivrée ar les capteurs d'instrument il est indispensable d'avoir une très bonne section de correction de tonalité sur la console pour chaque tranche. Si les corrections d ela consoles ne sont pas suffisante nous introduison sun égaliserur paramétrique qui sert alors de DI.

6) la basse : branchée dans la console via un système HF . Cela me permet d'aller juger de mes propres réglages pendant la balance en me déplacant dans la salle

7) l'harmonica utiise soit le micro du chanteur soit un micro spécial harmo dans une DI

Budget

système d'amplification diffusion avec deux caissons graves 3000 €
console avec réverb: 500€
micro chant 100€
3 systèmes HF : 500€
1 pied de micro : 50€

avec les câbles il faut donc un budget de près de 5000€ ce qui est loin d'être donné.

néanmoins nous avons investi et nous en sommes satisfait car les galères ont quasiment disparu

QUELQUES GALERES MEMORABLES

un jour nous avions une configuration avec console numérique et ampli de puissance plus retours amplifiés. La tension était tellement fluctuante que la console numérique a refusé de marcher. On a pris les deux retours amplifiés et on a câblé un micro chant sur l'un et un micro instrument sur l'autre. On a joué le plus acoustique possible en reprenant l'ambienace et en s'approchant du micro pour les soi...

toujours avec la même config j'avais tellement m...é dans la mise en place des retours et la salle était tellement tordue que personne n'entendait rien (ni le public ni les musiciens). Le public s'est barré et deux musicos en sont presque venus aux mains....

Concerant les capteurs d'instrument acoustiques pour moi il n'y en a pas de meilleurs que d'autres par contre il y en a qui pour mon oreille sont faciles à régler et d'autres qui nécessitent un gros travail d'églisation. A partir du moment ou le son n'est pas distordu, si on dispose d'une bonne paire d'oreille et d'un égaliser performant on peut faire le son que l'on veut. Je suis globalement très satisfait des systèmes HF car la qualité du son est très correcte et cela diminue considérablement les câbles qui trainent par terre et dans lesquel on se prend les pieds surtout dans les bars ou les restos exigus.

Ex un instrument branché par câble c'est un jack qui traine par terre, une DI au sol et un câble XLR par terre. Avec un HF le récepteur est palcé près de la console et câblé en XLR et l'émetteur sur le musicien. Donc Zéro câble par terre.

Si par bonheur je suis sonorisé par un tiers je ne m'occupe de rien mais j'essaye d'utiler mon HF pour vérifier le son dans la salle et essayer de négocier des corrections vis à vis de la personne qui fait le son. Si c'est un amoureux du son pas de problème, s'il se fait c...r et qu'il aurait préféré être ailleurs c'est mission impossible.

A vous de compléter avec votre expérience

Avatar du membre
skip
Messages : 3388
Enregistré le : jeu. 03 avr. 2008, 19:55
Localisation : Ile de France

Messagepar skip » lun. 27 juin 2011, 17:25

Très interessant et instructif à lire.

Je comprends la remarque de Mandotof de ne pas citer de marque , toutefois , nous savons ( pour ceux qui s'interessent au sujet...) que d'une marque à l'autre les différences en terme de son ( je ne parle pas forcément de la qualité) sont importantes....et que par exemple deux préamplis de même budget et de même qualité auront une grande influence sur la couleur du son ( par exemple j'ai un préampli externe Fishman et un autre , un sans amp Tech 21, ben ça ne rend pas la même chose....) alors tant pis , je crois qu'il ne faut pas hésiter à citer les marques utilisées...ce n'est pas de la publicité déguisée....à mon avis ( mais je peux me tromper ) ......
Et puis pour se faciliter la vie aussi , c'est plus rapide ( tout le monde a compris que le micro chant dont parle 12bars c'est un Shure sm58, alors autant le dire...les connaisseurs le savaient et ceux qui veulent apprendre, eh ben comme ça c'est plus parlant ).....

skip. :roll:
If you funk with me , I'll funk with you !

12bars
Messages : 82
Enregistré le : mar. 01 mars 2011, 16:10
Localisation : PARIS

Messagepar 12bars » lun. 27 juin 2011, 17:45

Mandotof respecte les limitations de vitesse donc je me suis contraint à le faire et il est vrai que ce n'est pas très évident. Certains éléments sont presque des indispensables (SM 58 en serait presque un) et ont formaté nos oreilles durant des décennies.

si on me demande à quoi correspond tel ou tel élément je donnerai volontier l'info par mp si nécessaire.

Une chose est malheureusement sure la sonorisation est une science coûteuse. La chèreté n'est aucunement une garantie de réussite mais le bon marché est quasiment synonime de galère à plus ou moins brève échéance. Je me souviens d'une belle console chinoise avec un patronyme allemend qui au cours d'un concert a perdu des tranches que l'on a été obligé de recâbler en catastrophe sur les tranches non utilisées et valides. C'est pas très serein pour la musique.

Je ne suis aucunement un ingénieur du son, je n'en ai ni les connaissances ni l'expérience et dès que le schéma se complique je rame. Donc je privilégie la simplicité et la fiabilité. je laisse la complexité aux spécialistes. Eux font des merveilles avec. Pas moi.

Avatar du membre
skip
Messages : 3388
Enregistré le : jeu. 03 avr. 2008, 19:55
Localisation : Ile de France

Messagepar skip » lun. 27 juin 2011, 17:55

J'ajoute une petite touche d'humour au post de 12bars à propos du sonorisateur....

Il y a effectivement l'amoureux du son....en général compétent....( je dis bien en général , car s'il ne connait pas la musique que l'on joue on a parfois des surprises....(vécu: tiens pourquoi il s'éloigne du micro lui?....allez j'augmente le gain!...paf ..larsen assuré qd le guitariste revient se coller tout près du micro en question pour faire un beau G-run bien senti! )

Il y a celui qui se fait "ch..." et qui préfererait être ailleurs.....( être poli souriant, lui payer un coup ( pas trop hein, après il peut avoir des réactions "agressives" !!).....on peut espérer faire ami-ami et voir le son le moins pourri possible....

Il y a celui qui teste son matériel pendant votre concert ( vécu!! mais je ne donnerai pas son nom!!)...dans le genre "et si je tourne ce potard qu'est ce que ça fait?"le gars en question n'arrêtait pas de toucher à tout...sur scène dans les retours c'était quelques chose !!!! trop de son plus rien, des effets improbables....j'en passe...et le son dans la salle....ben....dans lemême genre!!!

Il ne faut pas oublier le sonorisateur sourd!!!!..il y en a malheureusement plus qu'on ne croit....surtout parmi ceux qui sévissent depuis un bout de temps...les symptômes sont faciles à reconnaître :tout est trop fort et trop de fréquences graves ( ben oui, ils ne les entendent plus assez !!! alors ils ne s'en rendent plus compte....)

Si vous connaissez d'autres espèces...merci de compléter!


skip. :roll:
If you funk with me , I'll funk with you !

Julien
Messages : 61
Enregistré le : mar. 28 avr. 2009, 12:35

Messagepar Julien » mar. 28 juin 2011, 10:13

Un sous genre de celui qui teste son matériel pendant votre concert : le casque bleu de la sono.

C'est celui qui est là pour sonoriser mais il n'a jamais fait ça de sa vie. C'est un type de l'association qui organise, qui était très volontaire pour filer un coup de main, qui est très très gentil et de super bonne volonté, il a vraiment envie que tu ne te prennes pas la tronche sur la sono, après tout il est là pour ça, mais à qui tu finis par demander d'aller boire un coup pour enfin arriver à faire la balance...
Sans compter l'obsolescence du vehicule.